La dragée: racines anciennes et origine très romantique

Ce festin, synonyme d'amour, vient de la mythologie grecque. La légende raconte l'histoire de l'amour fou de la belle Phyllis et Demophon. Phyllis, pensant que sa bien-aimée est décédée, veut mettre fin à ses jours. Mais Demophon est revenu et a trouvé son amant pendu. Les dieux ont été touchés par leur grand amour et ils ont ressuscité Phyllis en amandier. Les larmes de Demophon ont arrosé l'arbre qui a donné ses premières fleurs. Depuis lors, l'amande est le symbole de l'amour éternel. C'est pourquoi les mariages sont célébrés avec une pluie de dragées.

Mais qui a inventé cette friandise?

Ses origines remontent à la Rome antique, où Julius Dragatus, un confiseur, l’a peut-être inventée en déposant accidentellement une amande dans un pot à miel. En France, il a été créé en 1220 par un apothicaire (seul habilité à échanger du sucre) de la ville de Verdun, qui cherchait un moyen de faciliter la conservation et le transport de ses amandes. Il pensa à les enrober de sucre et de miel durci à la cuisson. Le sucre de canne, rapporté du Moyen-Orient par les croisés, a progressivement remplacé le miel pour la préparation des dragées, car il leur donnait une surface plus lisse. La dragée ne colle plus à vos mains et est sur le point de voyager à travers le monde. Aux Pays-Bas, à Constantinople et en Russie, ce traitement est offert à la royauté et aux hommes puissants.

La dragée est un délice pour les rois.

Très réussie à la cour de Louis XIV, la dragée fait partie des épices de la chambre, disposées dans des vases en or et en argent appelés "drageoirs". La famille Medici a contribué de manière significative à sa réputation en en faisant un synonyme de l'élégance à la française. En 1750, un pâtissier parisien nommé Pecquet a inventé une dragée lisse en cuisant du sirop de sucre autour d’une amande dans des bassins qui tournaient pendant une journée entière. Ce dragiste, créateur de la dragée moderne, devient le fournisseur officiel de la Cour à tel point que Paris renverse Verdun, la capitale des dragées. En 1777, un ordre royal supprime le commerce du sucre des apothicaires pour le confier à des confiseurs. Le processus de production est modernisé vers 1840 par Moulefarine qui invente l'ancêtre de la turbine dragée. L'ère industrielle permettra de diversifier à l'infini ses formes, ses couleurs et ses saveurs. Ce traitement de haute qualité est profondément enraciné dans la tradition française. Il est offert et consommé lors de grandes cérémonies religieuses, telles que des baptêmes ou des premières communions, mais il apparaît davantage lors des mariages. Lancer des dragées sur les futurs mariés à leur sortie de l'église est censé porter chance. De plus, c’est une tradition que 5 dragées symbolisent 5 souhaits lors d’un mariage: fertilité, félicité, prospérité, santé et longévité. L'amertume de l'amande associée à la douceur du sucre est le symbole des joies et des peines de la vie, pour le meilleur ou pour le pire.